AUDIBLE ❘ Harry Potter à l’école des sorciers lu par Bernard Giraudeau

Audible_logo

AUDIBLE  GF_HP1_Ecole-sorciers_A62452_reimp2019.indd

Titre : Harry Potter à l’école des sorciers

Auteur : J.K Rowling

Lu par : Bernard Giraudeau

Durée : 8h et 21 minutes

Résumé : 

Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie où une place l’attend depuis toujours. Voler sur des balais, jeter des sorts, combattre les Trolls : Harry Potter se révèle un sorcier vraiment doué. Mais quel mystère entoure donc sa naissance et qui est l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom ?

Extrait du livre audio : Audible


Avis : 

Il y a tellement longtemps que je souhaite prendre le temps de relire la saga de mon enfance : Harry Potter. Malheureusement, je commence la lecture des premiers chapitres puis je dois retourner à mes lectures scolaires ou encore à mes lectures plus « urgentes ». Audible m’a offert l’opportunité de retrouver cet univers fantastique dans lequel j’adore me plonger en faisant mon ménage, dans les transports, en me promenant ou encore avant de m’endormir. J’ai déjà terminé ma lecture audio du premier tome et suis actuellement en pleine écoute du second. Bernard Giraudeau est un narrateur formidable, il adapte sa voix aux personnages et nous offre des bruitages et sons qui permettent de plonger plus intensément encore dans notre écoute. La voix de Draco est très surprenante au départ mais je m’y suis faite. En bref, c’était une super expérience. Audible fait véritablement parti de mon quotidien maintenant et j’adore pouvoir me plonger dans de superbes histoires même lorsque je ne peux pas lire. Heureusement il me reste encore cinq tomes d’Harry Potter à découvrir en audio ! 


 

Et vous, vous lisez en audio ?

Je vous souhaite de bonnes lectures,

signature

J’ai lu ❘ Fréquence Orégon de Loïc le Pallec

présentation

❘ Titre : Fréquence Orégon frequence-oregon-1163740

❘ Auteur : Loïc le Pallec

❘ Éditeur : Sarbacane

❘ Date de sortie : Novembre 2018

❘ Prix : 15€50

❘ Genre & mots  : Dystopie, Ecologie

 Résumé   : 

La Terre, dans quelques années… À l’abri d’un monde en proie au chaos, dans un luxueux complexe pour familles fortunées, Alta Luna s’ennuie entre une mère dépressive et un père débordé. Heureusement, il y a les amis : Jonas, un peintre bâti comme un gladiateur, et Gaspard, qui dispute d’interminables parties d’échecs avec le robot Seven.

Un jour, un couple de jeunes déserteurs échouent sur les côtes de ce paradis – ils sont aussitôt emprisonnés. Alta Luna, Jonas et Gaspard décident d’organiser leur évasion, avant de s’envoler à bord d’un petit avion avec leurs protégés et Seven.

Leur destination ? L’Oregon. Un mystérieux « capitaine Green » est, paraît-il, en train d’y bâtir un monde nouveau…

mon avis


Le résumé avait tout pour me plaire. Dès que j’en ai pris connaissance, j’étais absolument convaincue d’aimer ma lecture. Malheureusement, mon avis n’est pas aussi positif que je l’aurais souhaité. Fréquence Orégon possède beaucoup de qualités… Mais les défauts m’ont aussi sauté aux yeux !

Je suis souvent déçue par les dystopie jeune adulte, certainement parce que j’en ai beaucoup trop lu. Ce que je préfère dans ce genre littéraire : lorsqu’on insiste sur la dégradation progressive de notre planète, sur les catastrophes écologiques qu’entraînent les comportements de l’homme. C’est une idée que l’on retrouve souvent mais que je trouve rarement percutante et bien construite. Fréquence Orégon nous parle de tout ça, mais le côté roman d’action prend le pas sur la réflexion.

Je ne veux pas vraiment en dire plus car, pour le coup, je pense vraiment que ce roman peut plaire à énormément de personnes. Simplement je n’ai pas adhéré autant que voulu et je ne veux pas que mon avis vous entraîne à négliger ce livre qui n’est vraiment pas mauvais.


  En bref : J’ai trouvé ce roman trop brouillon

 Ma note : ☆☆,5

46070294_543846012710288_340988294126895104_n

Je vous souhaite une bonne lecture,

signature

J’ai lu ❘ Héros de Benoit Minville

présentation

❘ Titre : Hérosheros-tome-1-le-reveil-1120578

❘ Auteur : Benoit Minville

❘ Éditeur : Sarbacane

❘ Date de sortie : Octobre 2018

❘ Prix : 17€

❘ Genre & mots  : BD, Comics, Super-héros

 Résumé   : 

Ils grandissent au pied du Morvan, entre ville et village. Matéo, diamant à l’oreille, Richard, la tête rentrée dans les épaules, et l’inénarrable, intarissable, insupportable José, duvet au menton et hygiène douteuse. Leur passion : la légendaire BD Héros, dont ils attendent chaque mois le nouveau numéro. Leur rêve : éditer un jour leur propre série, inspirée de cet univers fascinant et occulte qui domine les records de ventes. Après tout, la série a bien été créée dans leur région, il y a plus de 80 ans : alors, pourquoi pas eux ? Mais un soir, alors qu’ils planchent dans leur Q.G., un homme apparaît comme par magie, blessé à mort ; juste avant de s’effondrer, tend à Richard une étrange fiole… une fiole dont le contenu vibre et scintille, comme s’il était vivant.

mon avis


Il y a de très bonnes choses dans Héros.

La première partie du roman reprend les codes des grands comics : une transformation, des pouvoirs qui apparaissent, des aventures rocambolesques, de l’amitié… Les personnages sont passionnés, on est embarqué avec eux même si, initialement, on ne connait rien à ces univers de super-héros. J’ai également beaucoup aimé l’ambiance année 80.  Bref, pas mal de bons points pour ce début de roman que je trouvais très prometteur.

Par la suite j’ai trouvé ça très très long. J’ai d’ailleurs pris énormément de temps pour le terminer faute de motivation. C’est dommage, mais à partir de la moitié du roman je me suis sentie désinvestie et extérieure à ma lecture. Ma déception réside donc majoritairement dans le fait qu’à un moment, j’ai eu le sentiment que l’histoire m’échappait et je n’ai pas su ressaisir le fil.

Je pense que pour les passionnés du genre, l’expérience du comics romancé peut-être sympa.

Je remercie les éditions Sarbacane pour l’envoi.


  En bref :  Une lecture en demi-teinte

 Ma note : ☆☆☆

43985446_262549144406877_792160366460141568_n

Je vous souhaite de très belles lectures,

signature

J’ai lu ❘ La légende des quatre tome 2 de Cassandra O’donnell

présentation

❘ Titre : La légende des quatres tome 2 51V+XIf002L._SX319_BO1,204,203,200_

❘ Auteur : Cassandra O’Donnell

❘ Éditeur : Flammarion

❘ Date de sortie : 7 Novembre 2018

❘ Prix : 15€

❘ Genre & mots  : Littérature jeunesse, Fantastique

 Résumé du tome 2: 

La guerre contre les hommes est imminente : les hauts Conseils des Yokaïs se préparent déjà au pire tandis que Bregan, Maya, Nel et Wan associent leurs efforts pour éviter l’inéluctable. Et, alors que le visage de leur véritable ennemi se dévoile, les quatre héritiers n’ont qu’une idée en tête : éviter le bain de sang qui se prépare et protéger ceux qui leur sont chers…

mon avis


J’ai découvert Cassandra O’Donnell avec le premier tome de La légende des quatre il y a environ un an. J’avais adoré ma lecture : la plume, l’histoire… L’impression de plonger dans un Disney dès la première page et l’attachement quasi immédiat pour les personnages. Bref, ça avait été une très belle découverte et ce tome deux me semblait si long à paraître

Je vais vous donner un avis qui ne spoilera ni le tome un ni le tome deux.

Ce tome deux, comme le premier est riche en rebondissements, on ne s’ennuie pas un seul instant. Les descriptions sont toujours immersives, comme si nous étions vraiment avec les personnages. L’autrice mène magistralement bien son récit. C’est de la très bonne littérature jeunesse !

J’ai un énorme faible pour Wan, l’héritier du clan des serpents qui a un petit côté Drago Mallefoy, mais qui possède surtout une philosophie extrêmement intéressante.  Ce n’est pas tant son côté bad-boy que sa force de caractère, sa capacité à agir rationnellement face à certaines situations qui m’ont conquise. En dehors de lui, les personnages sont plus stéréotypés, mais ça n’a rien de dérangeant. On reste sur une saga jeunesse donc on s’attend à voir une évolution dans la psychologie des personnages (évolution que nous attendons de découvrir d’un tome à l’autre bien-sûr).

Je lirai la suite de cette saga avec un immense plaisir, et je remercie une nouvelle fois les éditions Flammarion pour cet envoi.


  En bref : Tellement hâte de découvrir la suite !

 Ma note : ☆☆☆☆

46931929_298928790748263_5161379327656329216_n(1)

Je vous souhaite de très belles lectures,

signature

J’ai lu ❘ Am, stram, gram … Ce sera toi qui me plairas ! de Catherine-Rose Barbieri

présentation

❘ Titre : Am, stram, gram… ce sera toi qui me plairas ! cvt_am-stram-gram-ce-sera-toi-qui-me-plairas-_7469

❘ Auteur : Catherine-Rose Barbieri

❘ Éditeur : Eyrolles

❘ Date de sortie : 1er Novembre 2018

❘ Prix : 16€

❘ Genre & mots  : Humour, Romance

 Résumé   : 

Camille bosse dans une grosse boîte. Elle n’a pas d’attachement particulier pour son boulot. Ni pour ses collègues. Ni pour grand monde, d’ailleurs, si ce n’est pour son amie Anna et son voisin de palier septuagénaire, Monsieur Lambert. Dans son appartement, chaque soir, elle s’évade en dévorant films, séries et livres, du moins quand elle ne peste pas contre la piètre isolation phonique au sein de l’immeuble, et notamment contre son voisin du dessus, aux moeurs mystérieuses et certainement dissolues. Et puis un jour, au travail, elle trouve un courrier inattendu dans sa boîte mail… Inattendu et anonyme. Commence alors un jeu de piste improbable pour en démasquer l’auteur, qui va forcer Camille à ne plus seulement croiser les gens sans les voir, mais à prendre le temps de les regarder et parfois même de les apprécier. Entre situations burlesques et malentendus, la jeune femme apprendra à dépasser ses préjugés pour enfin décider de la suite de sa vie, réparer ses erreurs et peut-être même tomber amoureuse… ?

mon avis


Les éditions Eyrolles nous présentent toujours des livres colorés : tons pastels et doux ou cocktail de nuances, dans les deux cas ce sont souvent des textes drôles ou touchants.

J’ai personnellement beaucoup ris avec Am, stram, gram. J’ai trouvé ce livre très « contemporain » au sens classique du terme (une héroïne que l’on suit, son évolution blablabla) mais il doit toute sa personnalité à la plume de l’autrice qui est absolument poilante. Pleine de personnalité.

Je ne vais pas m’étendre sur l’histoire car, pour le coup, ce n’est pas ce qui m’a marqué ici. J’ai passé un bon moment, c’était divertissant mais sans doute assez attendu et classique. L’originalité, une fois de plus, ce sont les mots de l’autrice.

Bref, une lecture sympa qui vous donnera le sourire en cas de coups dur !


  En bref : Un livre truffé d’humour !

 Ma note : ☆☆☆

44626122_2426043880744811_3423669846418653184_n

Je vous souhaite une bonne lecture,

signature

J’ai lu ❘ Les contes d’Amy de Frédéric Livyns

présentation

❘ Titre : Les contes d’Amy les-contes-d-amy-466018

❘ Auteur : Frédéric Livyns

❘ Éditeur : Séma Editions

❘ Genre & mots  : Contes, Creepy

 Résumé   : 

Tout commence par un petit cahier trouvé par hasard dans un asile désaffecté. L’inquiétude surgit au détour d’un rapport psychiatrique qui laisse entendre que la petite Amy, la rédactrice de ces contes peu ordinaires, était perturbée mentalement. L’angoisse se matérialise sous la forme d’une affirmation : l’enfant a le pouvoir de vous faire vivre vos peurs les plus profondes. Que feriez-vous si, du jour au lendemain, tous les gens qui vous entourent apparaissaient défigurés, brûlés ? Quelle serait votre réaction si votre fille se liait d’amitié avec un ami pas si imaginaire que cela ? Auprès de qui chercher de l’aide quand votre famille se fait déchiqueter sous vos yeux par les créatures qui se tapissent dans les ténèbres ? Alternant récits fantastiques classiques et horreur contemporaine, Frédéric Livyns vous convie à une macabre sarabande au travers de 12 nouvelles

mon avis


Une ambiance creepy pour des petits contes qui, même si ils ne font pas très peur, sont bien rédigés ! Je m’attendais à quelque chose de plus glaçant et effrayant, même si ce n’est pas le cas, j’ai passé un très bon moment. On enchaîne ces petites histoires les unes après les autres car l’ambiance mise en place par l’auteur possède quelque chose de très addictif.  Esprits, fantômes et autres manifestations de l’autre monde sont au rendez-vous avec souvent un joli message. Un peu de poésie aussi donc dans cette vision de l’amour inconditionnel qui traverse l’espace et le temps.

Le deuil est très souvent au centre de ces récits mais toujours abordé avec beaucoup de justesse aux côtés des éléments surnaturels. Si vous cherchiez une lecture terrifiante Les contes d’Amy ne seront pas forcément vous convaincre. En revanche, si vous êtes ouverts à ces lectures inclassables à la croisée des genres vous devriez sans doute vous y pencher. En ce qui me concerne c’est une bonne lecture qui m’a conquise sur pas mal de points.


  En bref : Des petits contes très addictifs.

 Ma note : ☆☆☆

44392015_264310257567150_7098659214536474624_n

Je vous souhaite une bonne lecture,

signature

J’ai lu ❘ L’histoire de mon engagement pour le droit des filles de Malala

présentation

❘ Titre : L’histoire de mon engagement pour le droit des filles9782016270240-001-t

❘ Auteur : Malala

❘ Date de sortie : 24/10/18

❘ Éditeur : Hachette

❘ Prix : 11€90

❘ Genre & mots  :  Histoire vraie, biographie, éducation

 Résumé   : Avant de devenir célèbre, Malala était une jeune fille comme les autres qui a simplement osé défendre une cause qui lui tenait à cœur. Dans sa région du Pakistan autrefois si paisible, alors qu’on leur interdit désormais d’aller à l’école, Malala a risqué sa vie pour le droit de toutes les filles à recevoir une éducation.
Cette version abrégée de son autobiographie, qui inclut des illustrations, un glossaire, ainsi qu’une chronologie de la vie de Malala, raconte l’histoire remarquable d’une jeune fille qui a refusé de se taire. Malala s’exprime face à la haine pour offrir son message de persévérance et d’espoir.

mon avis


J’étais très curieuse de découvrir la vie de cette jeune fille plus jeune prix Nobel de la paix. L’édition que nous propose Hachette est augmentée par des illustrations qui rendent le texte très accessible aux plus jeunes. Il s’agit de mon premier livre très jeunesse de cette maison d’édition et je suis conquise ! Un très bon travail de sélection de textes. Le témoignage qui nous est donc proposé ici est réduit, il me semble que l’intégral est disponible chez Le livre de poche.

Je pense que c’est une lecture nécessaire pour les plus jeunes comme pour les adultes. Le courage, l’engagement de Malala sont incroyable. Un esprit fort et indépendant qui se bat pour ses convictions et qui refuse d’être réduit au silence. Je vous laisse découvrir le combat de cette jeune femme. Vous ne serez pas déçu !

Malala se déplace par le monde pour valoriser l’éducation des femmes.


  En bref : Une lecture très instructive, un courage incroyable, un sublime engagement.

 Ma note : ☆☆☆☆

44877614_361348161099977_3618008341944467456_n

Je vous souhaite une bonne lecture,

signature

J’ai lu ❘ La nouvelle arche de Julie de Lestrange

présentation



la nouvelle arche

❘ Titre : La nouvelle arche

❘ Auteur : Juliette de Lestranges

❘ Date de sortie : 25 octobre 2018

❘ Éditeur : Michel Lafon

❘ Prix : 15€95

❘ Genre & mots  :  Anticipation, SF

 Résumé   : 

Spécimen : enfant maintenu en gestation artificielle pendant quinze années. Donne naissance à un membre actif et productif de la Communauté. Mathilde est l’une des premières. Aujourd’hui âgée de 20 ans, elle s’occupe des futures générations qui grandissent au Centre. Comme elle, ces spécimens n’auront pas d’enfance. Comme elle, ils naîtront, prêts à se battre, pour affronter l’ennemi invisible qui terrorise leur Communauté.  Aussi, lorsqu’un mal étrange frappe certaines unités, Mathilde cherche à tout prix le moyen de les sauver. Et ce qu’elle découvre pourrait bien remettre en cause sa propre humanité. Mais peut-on être seule à changer le monde ?  Désormais, elle n’a plus qu’une alternative : se taire. Ou combattre.


« Alors, à travers la nuit et la poussière qui tourbillonnait, incapable qu’il était de parler, il ne put qu’articuler des syllabes muettes. Des mots qu’elle lit sur ses lèvres et qui disaient sur un air de regret: toi aussi, tu vas me manquer.»


mon avis

J’ai lu ce livre en lecture commune avec ma copine Marionreadingbooks et je remercie Julie de Lestrange pour cet envoi.

Les cent premières pages de ce livre sont de la dystopie jeune adulte tout ce qu’il y a de plus classique : une héroïne qui découvre que le monde dans lequel elle vit n’est pas comme elle le pensait, une histoire d’amour, des amitiés… Je me disais m’ouais c’est déjà vu !

Sauf que La nouvelle arche prend un tournant radicalement différent vers environ la moitié du tome. Nous sortons complètement des schémas habituels. L’héroïne n’est pas seulement une jeune fille badass, elle a des doutes, des peurs. Elle ne se réduit pas non plus à une histoire d’amour (ce que j’ai le plus apprécié je crois, je voyais le triangle amoureux arriver gros comme une maison mais non). Mathilde est très indépendante, c’est un très beau message dans un roman jeune adulte que de voir une jeune fille de vingt ans qui n’a pas besoin d’être en couple pour s’en sortir. On a toujours l’impression que cette notion de relation amoureuse est placée comme déterminante dans le YA, un personnage ne peut pas bien s’en sortir si il ne termine pas avec sa moitié. Si peu représentatif du réel ! J’ai donc énormément apprécié ce choix de l’autrice, je lui tire mon chapeau !

L’univers de La nouvelle arche est très original. Cette jeunesse qui ne sort d’incubation que lorsqu’elle est prête à servir la communauté est curieuse, on adore en apprendre plus. Le concept d’humanité est assez mal mené tout au long du roman mais cela permet de s’ouvrir à une réflexion globale sur le pouvoir, la manipulation, la politique. Mathilde se confronte à beaucoup de désillusions, elle change, évolue. La construction du personnage est très intelligente

Une histoire originale dont je lirais probablement la suite.


«-S’ils veulent me tuer, ils le feront. Cela m’ennuierait bien sûr, j’aime vivre, mais plutôt mourir que de construire mon quotidien autour de la peur. Je suis peut-être vulnérable là-où je suis, mais au moins, je suis bien. Ça durera le temps que ça durera… Je me sens plus libre que n’importe qui.»


  En bref :  Une dystopie jeune adulte sympa.

 Ma note : ☆☆☆

44542227_742042076159127_7213962898702336000_n

Je vous souhaite une bonne lecture,

signature

TAG PKJ ❘ 12 LIVRES A LIRE EN 2019

Hello !

Nouvelle année, nouveau TAG PKJ. Aujourd’hui je vous retrouve donc avec le fameux 12 livres à lire pour 2019. J’espère les lire tous cette année bien-sûr. Si vous en avez lu certains n’hésitez pas à me donner vos avis.

1) Le livre le plus attendu de l’année.

Sans aucune hésitation, le troisième tome de la saga Un palais d’épines et de roses de Sarah J.Maas.

un-palais-de-cendres-et-de-ruines-1124724-264-432

Résumé : En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l’irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels. Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n’a rien d’un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse. Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s’étendre à celui des mortels ? A l’évidence, Feyre n’est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d’origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ? Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.


2) Un livre PKJ.

Il est dans ma PAL depuis bientôt un an : Heartless de Marissa Meyer.

heartless-972270-264-432

Résumé : Catherine est peut-être une des filles les plus désirées de Wonderland, et une favorite du Roi de Cœurs encore non-marié, mais son intérêt se trouve ailleurs. Talentueuse cuisinière, tout ce qu’elle veut c’est ouvrir une boutique avec sa meilleure amie et fournir le Royaume de Cœurs avec des pâtisseries et des confections délectables. Mais d’après sa mère, un tel but est impensable pour une jeune femme qui pourrait être la prochaine Reine. A un bal royal où Cath est attendue pour recevoir la proposion de mariage du Roi, elle rencontre Jest, le charmant et mystérieux joker de la court. Pour la première fois, elle sent une vrai attraction. Au risque d’offenser le Roi et d’exaspérer ses parents, elle et Jest entrent dans une intense, secrète séduction. Cath est déterminée à définir sa propre destiné et tomber amoureuse selon ses termes. Mais dans un pays grandissant avec magie, folie, et monstres, le destin a d’autres plans.


3) Une série que vous aimeriez terminer.

La saga Grisha de Leigh Bardugo pour pouvoir enchaîner par la suite avec Le chant des ronces !

Résumé : OMBRE. GUERRE. CHAOS. Un royaume envahi par les ténèbres. Une élite magique qui se bat sans relâche contre ce mal. Des citoyens envoyés en pâture aux créatures qui peuplent le Shadow Fold. Parmi eux : Alina Starkov. ESPOIR. DESTINÉE. RENOUVEAU. L’avenir de tous repose sur les épaules d’une orpheline qui ignore tout de son pouvoir.

L’Invocatrice de lumière.


4) Une nouvelle série que vous aimeriez découvrir.

Arena 13 de Joseph Dellaney.  J’aime tellement la saga de l’Epouvanteur que j’ai hâte de découvrir celle-ci.

51vqppbmifl._sx210_

Résumé : Les temps sont funestes pour l’humanité, qui a presque disparu de la Terre, vaincue par des machines douées de conscience. Les derniers humains vivent confinés dans le pays de Midgard, entouré par une infranchissable barrière de brouillard. Au-delà, personne ne sait ce qu’est devenu le monde. Dans les arènes de Gindeen, la seule ville du pays, des combats se succèdent toute la journée. Dans l’Arène 13, on mise sur celui qui, le premier, fera couler le sang, on parie sur celui qui trouvera la mort… Un jour, un jeune garçon, Leif, arrive à Gindeen… Son ambition: combattre dans l’Arène 13 et défier Hob qui terrorise les habitants et vole leurs âmes. Il veut prendre sa revanche sur l’infâme créature qui a détruit sa famille, devrait-il y laisser la vie.


5) Un livre d’un auteur que vous n’avez jamais lu auparavant.

Dix jours avant la fin du monde de Manon Fargetton. J’ai très hâte de découvrir cette autrice que j’ai eu le plaisir de rencontrer lors du salon de Montreuil 🙂

cvt_dix-jours-avant-la-fin-du-monde_2097

Résumé : Deux lignes d’explosions ravagent la Terre. Nul n’en connaît l’origine mais quand elles se rejoindront au large de notre côte atlantique, le monde sera détruit. Sur les routes encombrées de fugitifs qui tentent en vain d’échapper au cataclysme, six hommes et femmes sont réunis par le destin. Ensemble, ils ont dix jours à vivre avant la fin du monde…Un compte à rebours implacable, une aventure initiatique qu’on ne lâche plus.Et vous, que feriez-vous s’il ne restait que dix jours ?


6) Un livre que vous vouliez lire en 2018 mais dont vous avez repoussé la lecture.

Simetierre de Stephen King. Mais cette année je me lance !

512002857zl

Résumé : Louis Creed, un jeune médecin de Chicago, vient s’installer avec sa famille à Ludlow, petite bourgade du Maine. Leur voisin, le vieux Jud Crandall, les emmène visiter le pittoresque  » simetierre  » où des générations d’enfants ont enterré leurs animaux familiers. Mais, au-delà de ce  » simetierre « , tout au fond de la forêt, se trouvent les terres sacrées des Indiens, lieu interdit qui séduit pourtant par ses monstrueuses promesses. Un drame atroce va bientôt déchirer l’existence des Creed, et l’on se trouve happé dans un suspense cauchemardesque… Simetierre, classé au premier rang des best-sellers mondiaux, avant Ça ou Misery, a été adapté au cinéma par Stephen King lui-même et réalisé par Mary Lambert.


7) Le nouveau livre d’un auteur dont vous avez lu tous les livres (ou presque).

Je croise les doigts pour voir un nouveau livre d’Amy Harmon sortir cette année 🙂

 


8) Un livre qui sort un peu de vos lectures habituelles (genre différent).

Le signal de Maxime Chattam. Ce livre me tente depuis sa sortie ! Il me semble que c’est un thriller est habituellement je ne suis pas adepte.

81ppcdic6jl

Résumé : La famille Spencer vient de s’installer à Mahingan Falls. Un havre de paix. Du moins c’est ce qu’ils pensaient…. Meurtres sordides, conversations téléphoniques brouillées par des hurlements inhumains et puis ces vieilles rumeurs de sorcellerie et ce quelque chose d’effrayant dans la forêt qui pourchasse leurs adolescents… Comment le shérif dépassé va-t-il gérer cette situation inédite? Ils ne le savent pas encore mais ça n’est que le début… Avez-vous déjà eu vraiment peur en lisant un livre ?


9) Un livre qu’on vous a conseillé.

Le malheur du bas d’Inès Bayard. Ma copine Angie me l’a conseillé il y a quelques temps et je lui fais confiance à cent pourcents !

le-malheur-du-bas

Résumé : « Au cœur de la nuit, face au mur qu’elle regardait autrefois, bousculée par le plaisir, le malheur du bas lui apparaît telle la revanche du destin sur les vies jugées trop simples. » Dans ce premier roman suffoquant, Inès Bayard dissèque la vie conjugale d’une jeune femme à travers le prisme du viol. Un récit remarquablement dérangeant.


10) Un livre qui vous fait envie à cause de sa couverture.

Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits de Salman Rushdie. Je trouve la couverture sublime ! Je l’ai reçu par surprise pour Noël, il a l’air super.

deux-ans-huit-mois-et-vingt-huit-nuits

Résumé : «Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits» est un conte merveilleux qui interroge notre vie contemporaine à la lumière de l’histoire et de la mythologie. Échappés de leur univers aussi fabuleux qu’ennuyeux, des djinns viennent mêler leur immortalité fascinée à la finitude des hommes, et partager la folle aventure de leur active et permanente déraison. À la fois inspirée par une tradition narrative deux fois millénaire et enracinée dans les multiples préoccupations du temps présent, portée par une langue où l’épique le dispute au comique et la légende à la méditation philosophique et politique, une fiction fastueuse et envoûtante, d’une puissance narrative et imaginaire à couper le souffle.


11) Un livre écrit par un auteur de votre nationalité.

Crépuscule ville de Lolita Pille. J’adorais ses livres adolescentes, il me semble que c’est le dernier que je n’ai pas lu.

Mise en page 1

Résumé : Syd Paradine… Un flic brillant, cabochard, en instance de divorce, et qui refuse de se plier aux législations du bonheur obligé, aux oukases du S.P.S (service de protection contre soi-même). C’est en enquêtant sur un suicide collectif d’obèses (double aberration !) qu’il comprend les mensonges et les trahisons de Clair-Monde. De la guerre narcotique aux couloirs des laboratoires, de la tyrannie cosmétique à la pédophilie érigée au rang des beaux-arts, de l’utopie démocratique aux opiacés, Syd flanqué d’une étrangement belle créature du nom de Blue vont mettre un sacré désordre. Résoudre le mystère. Sauver leur peau sur fond d’apocalypse.


12) Un livre que vous avez déjà lu en 2019.

La petite fille qui aimait Tom Gordon de Stephen King. Un véritable coup de cœur.

9782253151364-001-t

Résumé :  » Le monde a des dents, et quand l’envie le prend de mordre, il ne s’en prive pas. Trisha McFarland avait neuf ans lorsqu’elle s’en aperçut.  » Un matin comme les autres, au cours d’une excursion avec sa mère et son frère, Trisha se laisse distancer, lasse de subir leurs sempiternelles disputes. Trisha se retrouve donc seule, perdue dans la forêt, quelque part entre le Maine et le New Hampshire, dans un environnement hostile où abondent marécages et moustiques. Pendant neuf jours, Trisha va errer seule dans la forêt, s’efforçant de ne pas céder à la panique et affrontant la nuit, la faim et la peur. Elle se répète:  » Je ne suis pas en danger. » et tente de chasser de son esprit que : « … les gens qui se perdent en forêt s’en tirent quelquefois avec de graves blessures, que quelquefois même ils en meurent.  »


 

J’espère que ce TAG vous a plu.

Je vous souhaite de très bonnes lectures,

signature

J’ai lu ❘Anatèm de Neal Stephenson

présentation



anatem-tome-1-2

❘ Titre : Anatèm

❘ Auteur : Neal Stephenson

❘ Date de sortie :  26 septembre 2018

❘ Éditeur : Albin Michel imaginaire

❘ Prix : 25€

❘ Genre & mots  :  SF, Planet Opera

 Résumé   : 

Fraa Erasmas est un jeune chercheur vivant dans la congrégation de Saunt-Edhar, un sanctuaire pour les mathématiciens et les philosophes. Depuis des siècles, autour du Sanctuaire, les gouvernements et les cités n’ont eu de cesse de se développer et de s’effondrer. Par le passé, la congrégation a été ravagée trois fois par la violence de conflits armés. Méfiant vis à vis du monde extérieur, la communauté de Saunt-Edhar ne s’ouvre au monde qu’une fois tous les dix ans. C’est lors d’une de ces courtes périodes d’échanges avec l’extérieur qu’Erasmas se trouve confronté à une énigme astronomique qui n’engage rien moins que la survie de toutes les congrégations. Ce mystère va l’obliger à quitter le Sanctuaire pour vivre l’aventure de sa vie. Une quête qui lui permettra de découvrir Arbre, la planète sur laquelle il vit depuis toujours et dont il ignore quasiment tout.


« Rien n’est plus important que de voir et d’aimer la beauté qui est juste devant toi, parce que sinon tu n’auras aucune défense contre la laideur qui trouvera tant de façons de t’oppresser et de t’agresser.»


« Tous les autres devaient chercher en dehors de leur travail le sentiment qu’ils appartenaient à une histoire, ce qui était probablement la raison pour laquelle ils aimaient autant le sport et la religion. Quel autre moyen avaient-ils de connaître l’aventure ? Un événement avec un début, un milieu et une fin, et dans lequel ils jouaient un rôle significatif ? »


mon avis


Si vous n’êtes pas des habitués de la science-fiction pure et dure cette lecture pourrait s’avérer… challengeante ! Personnellement, j’ai failli abandonner ma lecture à de multiples reprises et j’ai mis plus d’un mois à lire les 250 premières pages d’Anatèm. Le truc c’est que nous sommes carrément bazardé sans explications dans un univers d’une richesse éblouissante. Le vocabulaire nous est inconnu, les mœurs, les codes, les connaissances… Pendant un bon tiers du premier tome nous nageons dans des mers inconnues.

C’est donc la suite qui m’intéresse. Sorte d’ode à la connaissance, Anatèm nous entraîne dans une aventure qui nous pousse à ouvrir les yeux sur un environnement que nous ne connaissons pas. Tel un voyage initiatique à la découverte de ses racines, les pas  d’Erasmas le mène en des lieux inconnus mais aussi à de toutes nouvelles réflexions. L’articulation de la réflexion se construit sur deux axes : celui de la connaissance qu’on nous inculque et celui de celle que l’on se forge. Le personnage d’Erasmas se construit entre ces deux axes. Ainsi, la seconde partie du premier tome et le second tome m’ont beaucoup plu. Cette lecture est à ce point atypique que je ne souhaite pas vous en dire plus. Simplement lancez-vous si vous êtes adepte de science-fiction bien costaud !


  En bref : Une lecture surprenante.

 Ma note : ☆☆☆☆

43750292_906571509533370_2419082905759252480_n(1)

Je vous souhaite de très bonne lecture,

signature